Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les sœurs Kafka

Test au Synacthène S01 Ep01

Note: certains passages sont susceptibles de heurter le sens de l’orthographe des lecteurs. 😎

J’en ai déjà parlé de ce test au Synacthène, celui pour lequel je n’arrivais pas à me lever, vous vous souvenez? Le grand jour est arrivé: j’ai réussi à me lever à 6h30 et…

Non c’est pas vrai. Je n’ai pas “réussi” quoi que ce soit. J’ai juste passé la nuit à bosser sur différents sites web, le nez dans l’guidon. Quand j’ai relevé la tête, il était 6h00 du mat’ et coup d’bol, j’avais rien grignoté de la nuit. J’ai donc résisté à l’envie d’aller au pieu, rassemblé quelques affaires et suis parti à pinces, le labo ouvrant à 7h30. J’arrive vingt minutes avant l’ouverture, trois personnes, dont un couple, attendent déjà, assises sur un rebord de pierre devant la vitrine. Me pose aussi. Attente…

A 7h30 pétantes, la porte s’ouvre. On peut enfin entrer pour… faire la queue ! Moi ça va j’suis troize, mais entre-temps sont arrivées cinq personnes de plus et ça devient compliqué de faire tenir tout l’monde dans l’entrée. C’est marrant parce qu’à cette heure-là tout est froissé: des blouses que les laborantines viennent d’enfiler jusqu’à nos visages à tous, on sent qu’on vient de démarrer la bête. Même quelques chaises ont l’air… “froissées”, elles aussi. Je ne m’assiérais pas dessus en tout cas. A vrai dire, je ne m’assiérai pas dessus du tout ce matin.

Smiley
What????

Abénon, hein?

Mon tour arrive, je dis “Bonjour madame” et je tends mon ordonnance.

— Vous avez le kit?
— Gné?
— Le kit, vous l’avez acheté?
— Non mais…


Elle m’interrompt en mode “Explications pour enfant de 2 ans”:

— Le docteur… (elle prend sa respiration) yvouzapadikifalel’ kit?

J’ai envie de lui répondre que le docteur a sans doute mieux à faire. Mais surtout, ce qui me tue, c’est que, pour éviter ce genre de problèmes, trois semaines avant, j’avais téléphoné au labo, justement pour savoir si le patient devait se munir de quoi que ce soit pour cet examen (Non monsieur, on a tout c’qu’y faut), s’il fallait prendre rendez-vous (Non monsieur, y a pas besoin; soyez à jeûn, à 7h30, à l’ouverture du labo, pis c’est bon).

— Ecoutez quand j’ai téléphoné, la personne qui m’a répondu m’a dit que le laboratoire avait ce qu’il fallait.
— Abénon, leukit faulachtéhenfarmassie, hein?

 

Ilékonssga, hein ?

Entre en jeu sa collègue qui continue sur le même ton, mi-bureaucratique, mi-parlons-gogol:

— Evouzaviérendévouuuuu?
— Ben non, quand j’ai appelé on m’a juste dit de venir à jeûn à 7h30.
— Chaipakissékapuvoudirsa…
— Une de vos collègues au téléphone…
— Abénon! Spapossib’ hein. Foprend’rendévou eud’tout’fasson.


La première reprend la balle de volée:

—Pisssémarkéhuiteursurl’ordonansss, passsèteurédmi, hein?
— Qu’est-ce que ça change? L’essentiel c’est que je sois à jeûn et que je n’aie pas pris mes corticoïdes pour ne pas fausser le test. Vous ne pouvez pas me fixer un rendez-vous dans la matinée? Je vais acheter le kit et on fait le test.
— Abénon, cémarkéhuitheur élafarmacie élouv’ kaneveur, spaposssib’, hein.
— Sassésur! Pahojourdui Hantouka!
— Bonn’journémeucieu.
— Mouais, c’est plutôt mal parti vu comme elle a commencé! Orévoir !

Et je m’en vais comme un prince… à qui on vient de bien les briser quand même. En gros, le labo a au moins une personne qui répond n’importe quoi au téléphone, je suis tombé dessus et c’est à moi qu’on parle comme à un demeuré? Ils emploient quelqu’un qui est visiblement plus qu’à l’ouest, la laissent répondre au téléphone et c’est moi le débile qui insiste alors “konviend’vouzéxplikékifalel’kit”? Petite consolation, j’ai réussi à contenir mon agressivité: sur le coup, j’avais juste envie de prendre une des “sœurs Kafka” pour taper sur l’autre.

J’suis rentré
J’ai bu un café
Adeline m’a piqué
J’ai piqué du nez
Me suis réveillé
J’ai fait mon marché

Blaireau pressé

Pis j’suis retourné bosser vu qu’il y avait déjà des attaques sur le blog, enfin qui visaient son serveur en Estonie. Les hackers du dimanche ne perdent plus de temps maintenant, le règne mondial des blaireaux a commencé! Blaireau pressé avait créé un compte d’administrateur, avait installé son propre thème et comme le serveur a des défenses automatiques, il s’était “fait eu” : des fichiers avaient été supprimés ou modifiés ce qui avait rendu son hack inutilisable même pour lui. Des blaireaux j’vous dis.

Propositions décentes

Montre au poignet
Après

Test au Synacthène 2

Le retour du fils de la vengeance Cette fois j’l’ai acheté l’kit, pis j’ai pris

OK ZEN

Prolégomènes

Parce que ça claque nettement plus qu’introduction quand même non? Dans les 10 derniers jours

Examens & divers

L’IRM du cerveau

Pour un musicien ça pourrait être rigolo, mais… non! Pour la première IRM, aucun créneau