Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Echographie du coeur

Avant de se lancer faut être sûr que la machine va tenir

La Team a besoin de savoir si mon cœur peut supporter les divers traitements envisagés. Pour cela il faut une échographie. Manque de pot, il n’y a aucun créneau pour ça avant un moment à Cochin. Par relation, un des membres de la team arrive à convaincre une collègue de l’Institut Montsouris de me rajouter à ses rendez-vous du jour. Rachida n’est pas là et personne ne me trouve de taxi. Comme je connais bien le 14e, je décide, bien qu’on m’ait fait un bon de transport A/R d’y aller à pied, ça fait un moment que je n’ai pas pris l’air.

Je passe par l’avenue Reille avec son terre-plein arboré, je longe le Parc Montsouris par l’Ouest, le pilote automatique fonctionne bien.

J’arrive là-bas, on me confirme que j’ai bien rendez-vous et commencent 3 heures d’attente sur un “fauteuil” en fer. C’est long et inconfortable. Fatigué je m’endors vaguement, au point que, l’infirmière qui m’appelle mon tour venu, pense que je suis reparti. Je me signale et la doctoresse “échographieuse” vient me chercher. J’aime bien le local où elle officie: bien qu’en sous-sol et donc sans fenêtre, il reste chaleureux et accueillant.

Contacts

Mon échographieuse fait partie de ces gens qui te rassurent et irradient le calme, la bienveillance, la compétence par leur simple présence. Par des contacts aussi, brefs, mais emplis d’attention. Des contacts qui ne sont ni appuyés, ni évités, juste naturels et induits par l’examen. J’en connaîtrai d’autres par la suite, et ils sont très importants car il signifient à l’autre qu’on l’accepte, qu’on ne lui veut que du bien et que les préventions que l’on montrerait en société n’ont pas lieu d’être ici. Ici on ne paraît pas, on ne calcule pas, on n’érige pas de barrière. Le docteur fait ce qu’elle a à faire, le patient aussi, dans une bulle hors du temps, hors des conventions habituelles. Ces contacts, un avant-bras qui maintient votre épaule en place, une main qui cherche une veine dans le pli de votre coude, forment une communication non verbale mais tellement plus directe, plus simple, dont le sens est immédiat.

Mon cœur est bon pour le service, je sors de ce cocon et décide d’aller prendre le bus 38 à Pte d’Orléans pour retourner à Cochin où je vais passer ma première nuit à Cornil-Brissaud. Il est environ 19h00, je monte dans le bus dont c’est le terminus et ce n’est qu’une fois assis que je me rends compte à quel point tout cela m’a exténué. Le 38 passe par la place d’Alésia, puis vient Denfert-Rochereau. Je descends près de l’Observatoire, j’ai une grosse centaine de mètres à faire mais je me traîne un peu, comme à Lyon, le long du R… de la S… du cours d’eau quoi.

The room

J’accède enfin à ma nouvelle piaule, on m’a surclassé ou quoi? J’ai l’impression de passer d’un Formule 1 à un Relais & Châteaux (oui bon j’exagère un peu). On m’a gardé mon repas du soir. Ça par contre, c’est le même. Je galère un peu à prendre un abonnement télé dont je vais peu profiter car je sombre dans une somnolitude bienvenue.

 

Propositions décentes

Après

Août, c’est out

Examens du 21 août Comme j’habite à 50km de Cochin, Rachida s’arrange en général pour

Après

Les sœurs Kafka

Test au Synacthène S01 Ep01 Note: certains passages sont susceptibles de heurter le sens de

Traitement & co

Chimio #3

30/03/2023 Bon aujourd’hui je suis un peu vénère. D’abord j’me suis laissé prendre au réveil,