Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les dermatos

Les plans à trois, c’est très surfait finalement…

Quand tu as des métastases dans le cerveau, déjà t’es sûr que ça ne vient pas du cerveau parce que le cerveau ne génère pas de cancer. Après, tu as trois usual suspects: la peau, les reins et le poumon. Comme on a repéré des trucs chelous dans le poumon droit et que j’ai aussi des métastases sur le foie juste en dessous et sur le bassin du même côté, Kaiser Sauzé c’est probablement le poumon. Il n’empêche que cela doit être confirmé par toute une batterie d’examens dont un de la peau. Le poumon vous dis-je, le poumon !

Arrivent donc deux jeunes femmes plutôt jolies, qui me demandent de me mettre en caleçon. Je sais ce que vous vous dites, mais… Non ! Dans ces cas-là on préférerait deux vieux messieurs, je vous assure. Je m’allonge sur le dos et commence un examen minutieux de la moindre parcelle de ma peau en débutant par les pieds, les jambes, on saute direct au ventre, puis le cou et le visage. C’est très curieux, elles touchent ce qu’elles doivent vérifier et surtout elles me scrutent, leur visage à 5 cm de mon corps, prenant de temps en temps une espèce de loupe conique ou une photo rapprochée avec leur smartphones. Elles sont si près que je sens leur chaleur, le parfum du savon qu’elles ont utilisé ce matin, l’odeur discrète de lessive que dégagent leurs vêtements. Il y a cinq minutes je ne les connaissais pas, on ne s’était jamais vus et là, on se retrouve carrément dans des postures très (trop?) intimes. Soyons justes, elles savent, par une gestuelle maîtrisée, communiquer, sans mot, un professionnalisme propre à déminer tout quiproquo sur leurs intentions.

Gênance

L’une d’elles m’annonce tranquillement qu’elle va inspecter ce qui est sous le caleçon. Elle soulève le vêtement, examine l’aine de chaque côté et soupèse, attrape, tâte et décalotte; bref l’ensemble du trio est inspecté, juste le temps nécessaire, pas plus. Je sais ce que vous vous dites, mais… Non ! Votre libido pendant ces examens est aux abonnés absents, partie sans laisser d’adresse. Par conséquent, la situation qui semblerait idéale dans un autre décor, n’a rien d’excitant et ça se gâte encore plus quand tu te mets sur le ventre. Le manège recommence, mollets, pli du genou, dos etc. Et là, l’une d’elle te prévient qu’elle va s’intéresser à ton sillon fessier. Autrement dit, elle t’écarte les fesses pour checker ton trou d’balle !

Mais non…

À ce moment précis, s’il te restait le moindre espoir de nouer une relation ne serait-ce que normale avec l’une de ces demoiselles, ben… c’est mort de chez mort. Après cela, tout le monde fait comme si on était dans une réunion Tupperware, sourires convenus, propos insignifiants, elles remballent leur matos et sont sur le point de prendre congé. M’étant imaginé dermatologue procédant à ce genre d’examen pendant qu’elles m’épluchaient, je pose une question que je me suis toujours posé et pas que pour les dermatos.

— Et votre métier ne perturbe pas vos relations de couple ?
Réponse un peu fraîche:
— Que voulez-vous dire? Je ne comprends pas la question…

Là normalement, le ton de la demoiselle s’étant raidi, j’aurai du dire un truc du genre: “Non rien laissez tomber.” Mais le Judge sait être lourdingue parfois, et j’étais vraiment curieux de savoir. Et puis, sur le moment, il me semblait qu’en reposant ma question, j’allais dissiper le malaise. Lourdingue et naïf hein ? Je n’y voyais aucun mal, j’avais trois fois leur âge, je ne voyais pas en quoi ma question pouvaient être tordue.

— Ben je ne sais pas, quand vous rencontrez quelqu’un est-ce que vous n’avez pas tendance à noter tout ce qui ne va pas sur sa peau?
— Non pas du tout. (Banquise mode: on)

Okayyyyyyy… Je me tais donc, elles finissent par partir. M se marre, moi aussi, en imaginant la pauvre dermato qui ne s’était jamais posé la question, lors de son prochain rendez-vous galant, avec ma connerie qui résonne dans sa tête. Ou “Comment le Judge m’a pourrifié mes relations de couple”.

Bon sinon, petite déception: les grains de beauté, j’croyais en avoir plein ? Ben non en fait, j’en ai un! Les autres sont des euh… un autre nom. En gros, ils sont aux grains de beauté ce que les cousins sont aux moustiques. Ça a la couleur d’un grain de beauté, ça ressemble à un grain de beauté, mais c’est du Canada Dry ! Déçu, très déçu.

 

Propositions décentes

Avant

Béphlite?

Du fait qu’un cancer peut faire bien marrer. A la maison, on a un bar

Traitement & co

Pose de la chambre

L’homme qui valait une blinde Pour un certain nombre de maladies qui demandent des injections

Traitement & co

Un p’tit plaisir de la vie

Pourquoi s’en priver? Aujourd’hui Marie a décidé de fêter son anniversaire avec nos amis d’Etampes