Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vendredi 17 mars 2023

Décidément les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Samedi matin, je me réveille vaguement vers 9h00, un goût de vomi en fond de bouche, et le bide qui gargouille. Chaque poil, et j’en ai beaucoup, me fait mal, j’ai de la fièvre. Je reste couché mais j’ai froid. Alors chaque bâillement fait trembler mon corps, comme des frissons… en beaucoup plus violent.

Je reste comme ça parce que je suis vidé, sans énergie, complètement à plat. Trois quarts d’heure après, je finis par aller pisser. J’ai du mal à descendre de mon lit, j’ai mal partout, l’équilibre est précaire, laissez passer le grand “chancellan”, place, place! Je retourne dans mon lit et… vers 11h00, je me lève aussi vite que je le peux, je me précipite aux chiottes et je dégueule tout ce que j’ai mangé la veille. C’est pénible mais rapide heureusement. Et un, et deux, et trois zé-ro!

Cette fois j’enfile des vêtements chauds, je me pose sur le canap’ pour attendre ma piqûre quotidienne. Au bout d’une demi-heure, je me décide à prendre un Primpéran, me sentant apte à le garder. Je me déplace comme un petit vieux, enveloppé d’une gangue d’épuisement, menacé à tout moment d’une nouvelle éruption gastrique. Je retourne m’asseoir, épuisé, j’ai fait six mètres, peut-être sept… Marie arrive, elle me dira plus tard que j’avais le teint verdâtre et que ça lui avait foutu les glandes.

Adeline, l’infirmière de ville, passe, me pique sans que je bouge du canapé, elle prend ma température :39. Elle me dit de téléphoner au service qui me suit à Cochin, elle est raisonnablement inquiète, me met la main sur l’épaule et le front pour m’encourager, dans un geste quasi maternel.

J’appelle, ils doivent tous être en train de manger et ceux qui ne mangent pas sont en général très occupés. Ils courent de chambre en chambre car les malades, eux, ne font pas de pause à la mi-journée. Je finis par les avoir vers 14h00.

“Allez aux urgences de Cochin, ils vont vous faire une analyse sanguine… On saura mieux ce qui se passe”.

Urgences once again

Heureusement Hassan peut venir me chercher, c’est vraiment un mec en or. Je somnole la moitié du trajet, je ne suis pas de très bonne compagnie, suis dans le gaz comme on dit. On atteint les urgences vers 16h30. J’y entre et quatre heures après, j’attends toujours. Heureusement j’ai emporté mon sac, je prends mes médocs dans la salle d’attente sur fond de BFM, de 49.3 et de place de la Concorde enfumée. Chillin’.

J’ai un peu mal au cul, quatre heures et demie sur une chaise métallique c’est moyen. Tout ça avec une clémentine dans le ventre. Mais bizarrement je n’ai pas faim, du tout… ou alors, un peu… mais, rien que de penser à ce que j’aimerais manger, ça me coupe l’appétit.

Et penser dans mon état est un bien grand mot, je divague, je m’endors, me réveille, dis “vague” à nouveau. On finit par m’appeler, salle d’auscultation, dans laquelle j’attends encore un bon quart d’heure sans voir personne. Puis deux médecins arrivent, devisant de la meilleure façon de détecter une thrombose en pressant la veine. J’aime ces discussions de salon auxquelles je ne suis pas invité. Mais elles sont vraiment compétentes et je comprends qu’elles s’occupent de tous ceux que j’ai vu défiler, à trois docteurs seulement. Respect! Une infirmière vient me faire un ECG (ElectroCardioGramme), me prélève encore quelques fioles de sang (Dracula sors de ce corps), me file un pot pour analyse d’urine. Encore une fois j’apprécie le côté rassurant de cette présence professionnelle et corporelle. Beaucoup de bienveillance peut passer par une hanche contre votre bras qui vous soutient, vous réchauffe, vous fait du bien.

Mais je suis loin d’être au bout de mes surprises puisqu’au bout de douze heures d’attente et d’examens j’apprends que j’ai chopé… le Covid ! Manquait plus que celui-là pour que la fête soit complète!! La doctoresse se veut rassurante, c’est un covid gentil et j’ai passé le plus dur me dit-elle. J’ai du pot non ?

Je finis par rentrer en ambulance sur les chapeaux de roues (35 mn porte à porte Cochin → Étampes) je n’ai jamais fait le trajet aussi rapidement !

Dès le lendemain la fatigue s’évacue disons à 60 % et le dimanche je passe une journée tout à fait normale.

 

Propositions décentes

Au commencement

Le dire, ne pas le dire?

A qui le dire? Pourquoi ? Comment ? A quel moment ? C’est l’une des

Traitement & co

La tentation de l’ermite

A certains moments tout te fatigue, t’énerve, te prend la tête. Dans ces périodes qui

Traitement & co

Jeudi 23 mars

Premier bilan au bout de 6 semaines de traitement Lever 6h30, cancer ou pas ça