Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Début décembre 2023

Bye Bye Corticos…

Je vous ai un peu laissés en plan non? Faut dire qu’il s’est à la fois passé tant et si peu de choses.

Suite à un deuxième test au synacthène, réalisé un mois et demi après le premier, le taux de corticoïdes made in moi-même s’étant révélé satisfaisant, Zeus m’a autorisé à arrêter d’en prendre. Encore une fois, je suis assez bluffé du professionnalisme et du dévouement de cette équipe. J’ai passé le test un samedi matin, j’ai reçu et transmis les résultats par mail samedi en début de soirée et… Le dimanche, en me levant, j’avais le message de Zeus. Des tueurs j’vous dis.

Team Of Gods
Killer team

Autrement, le traitement continue à faire son boulot, plus lentement, les progrès sont moins spectaculaires qu’au début mais ils sont réels ce qui me permet de reprendre mes activités en mode “Chi va piano va sano”.

La soupe aux choix

En novembre ce fut le deuxième concert de l’année pour moi avec Cour Supreme au Barde Atomique, tout s’est très bien passé, je dirais que j’ai récupéré mon jeu à 90%, je coince juste un peu sur les soli dans les morceaux rapides, mais ça va revenir aussi. Cette maladie m’a salement handicapé pendant un temps mais elle m’a aussi permis de réfléchir sur ce que j’avais envie de faire dans les mois et les années qui viennent. C’est pour l’instant une espèce de bouillon de culture dans lequel se bousculent l’envie d’écrire, l’écriture elle-même, l’envie d’élargir mon horizon musical, home studio, nouvelles collaborations éventuelles, celle de comprendre enfin certaines choses, des recoins mal assimilés de la théorie musicale par exemple.

Panneaux indicateurs
Choisir d’aller partout à la fois?

J’ai, par ailleurs, enfin trouvé une chaîne YouTube qui explique les concepts mathématiques de façon simple et claire, donc je ne vais pas devenir Einstein du jour au lendemain, mais comprendre enfin, au bout de 50 ans, le comment et le pourquoi d’une minuscule partie du programme de maths niveau collège, c’est plutôt cool, même si c’est un peu tard 😉 . Parole de nul en maths.

Wolverine is back

Autre super nouvelle, la semaine suivant le concert, j’ai récupéré Wolverine aka la JudgeMobile 2 aka mon break Merco S124 qui, comme moi, était malade (par la faute d’une pièce plus fabriquée) depuis fin 2022. En pleine forme, le bestiau. Pour fêter ça, je me suis payé une borne à la con en voulant serrer un mur pour ne pas gêner le passage. J’ai une portière à débosseler du coup. Quel IDIOT ! J’aurais mieux fait de laisser ma caisse au beau milieu de la rue et d’emmerder le monde, comme le font la majorité des gens dans cette rue étroite. Mais c’est une telle joie de retrouver sa liberté de mouvements, de pouvoir se dire qu’on va aller boire un chocolat chaud avec des croissants au beurre à Milly la Forêt ou regarder les souffleurs de verre de Soisy sur Ecole et, dans cette bulle hors de tout, sentir la chaleur de leurs fours et faire une pause en regardant leurs gestes calmes et précis donner naissance à des pièces aussi belles que variées.

Souffleur de verre au travail
Warm and still

En sortant de la verrerie, sachant qu’on n’était qu’à quelques kilomètres, on s’est rendus au “musée Claude François”, son ancienne demeure, le Moulin. On y restés environ 2mn 30s, juste le temps de constater que le mec ne s’emmerdait vraiment pas: baraque superbe, piscine, gazon, fleurs, surface de ouf, le tout au milieu des champs et des bois. Le salon de thé intégré (seule vraie raison qu’on avait eue, Marie et moi, de tenter l’coup parce que Claude François… Comment dire? Bof…), ne s’emmerdait pas trop lui non plus. J’ai vu la part de tarte Tatin à 15 euros et j’ai aussitôt tourné les talons. En gros, une pâtisserie et une boisson chacun ça nous aurait coûté 50 euros. On est rentrés, on est passés chez notre boulanger, on a sorti le Van Houten, la bouteille de lait et, pour une dizaine d’euros, je suis sûr qu’on s’est bien plus éclaté la panse que chez Le Glaude.

Happy Birthday M.Cancer

Cette fin d’année est aussi une sorte d’anniversaire, puisqu’à cette époque, l’année dernière, je vivais les prémices de mon cancer, mes premières alertes, sans les comprendre encore. C’est bizarre de se dire qu’autant de choses se sont passées en un an seulement, qu’autant de changements, de gens, d’événements sont intervenus, tout ça dans une espèce de brouillard dû en grande partie à cette fatigue qui a masqué la frénésie avec laquelle tout s’est enchaîné. Marie a gagné deux adorables petites-filles toutes neuves, elle a perdu son chien après avoir tout tenté pour le soigner, elle s’est battue pendant des mois pour récupérer de l’argent qu’on lui devait, elle m’a aidé à tenir le coup.

Bougies d'anniversaire
HBD !!

De mon côté, vous savez ce que j’ai traversé et ce que je continue à vivre même si c’est sur un mode bien plus soft maintenant. Je reprends pied petit à petit, tranquillement, à mon rythme. Tout cela m’a appris à ne plus respecter automatiquement nombre de contraintes imposées, timings, dates butoirs etc., et à imposer les miennes, tranquillement, sans forcer. De toute façon, que cela plaise ou non, c’est la seule manière de fonctionner qui me préserve de toute agitation, de toute charge mentale inutile. On se rend vite compte que, finalement, ça ne change pas grand-chose pour l’extérieur: quand les gens ont vraiment besoin de vos compétences, ils comprennent, ils patientent. Sinon, ils vont voir ailleurs et ça me va très bien.

Propositions décentes

Traitement & co

Charlie’s Angels

“Three shall be the number thou shall count…” Ayant besoin d’une piqûre quotidienne et de

Feu d'artifice
Après

Bonne année? Mouais…

En 2024, on, ne se laisse pas abattre ? Wolverine étant revenue, on est parti

Avant

Noyeux Joël et Banané

J’aime pas les fêtes de fin d’année Suite à cette mésaventure, les choses allèrent mieux,